avril 13, 2023 in Asymétrie du tonus musculaire, Mal de dos, Posture, Ressources pour les patients

7 signes silencieux qui précèdent une douleur vertébrale sévère

7 signes annonciateurs de probèmes de colonne majeurs

La douleur vertébrale est un problème courant qui touche des millions de personnes dans le monde. Malheureusement, elle est largement mal comprise par les patients qui limitent leurs préoccupations à l’intensité de la douleur. Elle est toujours précédée de ces signes avant-coureurs et, tout comme votre voiture, lorsqu’elle finit par tomber en panne, c’est souvent le signe d’une négligence de longue date. Divers facteurs, tels qu’une mauvaise posture, des déséquilibres musculaires et des problèmes de santé sous-jacents, peuvent être en cause, mais le plus souvent, des signes d’alerte silencieux précèdent l’apparition de la douleur vertébrale. Dans cet article, nous examinerons sept indicateurs subtils qui peuvent suggérer que vous risquez de souffrir de douleurs vertébrales à l’avenir. En reconnaissant ces signes à un stade précoce, vous pouvez prendre des mesures préventives pour conserver une colonne vertébrale en bonne santé.

Posture asymétrique

La posture asymétrique contribue de manière significative aux douleurs de la colonne vertébrale. Le fait de s’avachir sur le côté, de se pencher en avant et de pencher le cou peut exercer une pression excessive sur la colonne vertébrale, entraînant une gêne et des dommages à long terme. Si vous remarquez que votre posture n’est pas idéale, il est essentiel de régler le problème avant qu’il n’entraîne des douleurs vertébrales (1).

Mode de vie sédentaire

Un mode de vie sédentaire peut affaiblir les muscles qui soutiennent la colonne vertébrale, augmentant ainsi la probabilité de douleurs vertébrales. L’intégration d’une activité physique régulière dans votre routine quotidienne peut contribuer à renforcer ces muscles et à prévenir les problèmes de colonne vertébrale (2). Cependant, le traitement de la racine fonctionnelle du problème ne peut être remplacé par des exercices réguliers.

Tension musculaire fréquente

Si vous ressentez souvent des tensions musculaires, en particulier dans le cou et le dos, il peut s’agir d’un signe précoce de douleur vertébrale. Une tension musculaire prolongée peut entraîner un désalignement de la colonne vertébrale et une gêne (3). Les gens expliquent souvent leur gêne en se remémorant des activités récentes, mais la tension et la crispation se manifestent souvent toujours du même côté et au même endroit, ce qui est une indication claire d’un schéma fonctionnel.

Flexibilité limitée

Une diminution de la souplesse de la colonne vertébrale peut indiquer la présence de problèmes vertébraux. Une amplitude de mouvement limitée peut être causée par des facteurs tels que des tensions musculaires, des raideurs articulaires ou même des problèmes de disques intervertébraux. S’il vous est difficile de vous pencher, de vous tordre ou d’effectuer des activités quotidiennes sans ressentir de gêne, c’est peut-être le signe qu’une douleur vertébrale se profile à l’horizon. L’intégration de soins préventifs avec un praticien Pulse Align peut aider votre corps à normaliser sa symétrie tonale et à améliorer le fonctionnement normal des articulations. L’intégration d’exercices d’étirement, de yoga ou de pilates dans votre routine peut contribuer à améliorer la souplesse de votre colonne vertébrale et à réduire le risque de douleur et de blessure (4).

Faiblesse inexpliquée

Une faiblesse musculaire inexpliquée, en particulier dans les jambes ou les bras, peut être le signe d’une compression ou d’une lésion nerveuse au niveau de la colonne vertébrale. Cela peut se manifester par des difficultés à soulever des objets, à monter des escaliers ou à garder l’équilibre. Si elle n’est pas traitée, elle peut évoluer vers des douleurs vertébrales et d’autres complications, telles qu’une perte de coordination ou même une paralysie. Une consultation médicale précoce et le traitement de la cause sous-jacente, qu’il s’agisse d’une hernie discale ou d’une sténose rachidienne, peuvent contribuer à prévenir les douleurs rachidiennes et à réduire le risque de problèmes à long terme (5).

Engourdissement ou picotement

Des engourdissements, des picotements ou des sensations de fourmillement dans les membres peuvent indiquer une irritation ou une lésion nerveuse au niveau de la colonne vertébrale. Ces symptômes peuvent résulter de divers problèmes de la colonne vertébrale, tels qu’une hernie discale, une sténose spinale ou une discopathie dégénérative. Il est essentiel de traiter ces symptômes à un stade précoce pour prévenir les douleurs de la colonne vertébrale et les lésions nerveuses potentielles, car une compression nerveuse non traitée peut entraîner des douleurs chroniques, voire une perte de fonction du membre affecté. Les options de traitement peuvent inclure la kinésithérapie, les médicaments ou, dans les cas les plus graves, la chirurgie (6).

Modifications de la démarche

Si vous remarquez des changements dans votre façon de marcher, comme une boiterie, un pied traînant ou une démarche instable, cela peut être le signe d’un problème au niveau de la colonne vertébrale. Ces changements peuvent résulter de la compression d’un nerf, d’un désalignement de la colonne vertébrale ou de conditions dégénératives affectant la colonne vertébrale. Une démarche altérée peut entraîner une tension supplémentaire sur les muscles et les articulations des extrémités inférieures, ce qui peut provoquer des douleurs et des dysfonctionnements au-delà de la colonne vertébrale elle-même. La prise en charge du problème vertébral sous-jacent par des traitements conservateurs, tels que la kinésithérapie ou la chiropractie, peut contribuer à corriger les anomalies de la marche et à réduire le risque de douleurs vertébrales et d’autres complications (7).

Conclusion

En reconnaissant ces signes silencieux, vous pouvez prendre des mesures pour prévenir les douleurs vertébrales et maintenir une colonne vertébrale en bonne santé. Il est important de préciser qu’avant même que l’état de la colonne vertébrale ne se détériore, il y a le plus souvent des signes d’asymétrie posturale que l’on peut voir dans le miroir. Consultez un professionnel de la santé si vous présentez l’un de ces symptômes afin de traiter le problème à un stade précoce et de réduire le risque de complications.

Références :

  1. Harvard Health Publishing – L’importance d’une bonne posture
  2. Mayo Clinic – Exercice au bureau : Ajoutez de l’activité à votre journée de travail
  3. Spine-health – Les tensions musculaires à l’origine des douleurs cervicales
  4. Cleveland Clinic – Flexibilité de la colonne vertébrale
  5. WebMD – Syndrome de compression nerveuse
  6. National Institute of Neurological Disorders and Stroke – Sténose spinale
  7. [SpineUniverse – Modifications de la démarche et de la colonne vertébrale



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Clause de non-responsabilité

Les informations et le matériel présentés sur ce site web ont un but purement informatif et éducatif. Elles ne sont pas destinées à remplacer ou à servir de substitut à un diagnostic médical, à des conseils professionnels ou à la consultation d’un prestataire de soins de santé qualifié en ce qui concerne le diagnostic médical et le traitement. Tout contenu ou matériel, y compris les rapports de recherche, les études de cas et les témoignages, qui traite de l’expérience des patients en matière de soins est uniquement destiné à des fins éducatives et ne doit pas être interprété comme une garantie de bénéfice. Les résultats du traitement peuvent varier en fonction de divers facteurs, tels que l’âge du patient, la gravité de son état, l’étendue de sa blessure et la durée de son état.

By browsing this website, you agree to our privacy policy.
I Agree